Lisez notre page Covid-19 pour nos conseils santé, sécurité et nos mises à jour produits.

L’allaitement maternel crée un lien privilégié entre la mère et son enfant. Lorsque vous êtes avec votre bébé, votre lait maternel est disponible, toujours à la bonne température et dans les bonnes proportions . Lorsque vous vous absentez, et souhaitez que votre bébé puisse bénéficier de votre lait, vous pouvez avoir besoin d’un tire-lait.

Les raisons pour tirer son lait maternel

Il existe de nombreuses raisons pour tirer son lait maternel lorsque l’allaitement n’est pas possible :

Séparation avec le bébé

  • Lorsque votre bébé est prématuré, ou malade, vous risquez de ne pas pouvoir lui offrir l’allaitement. Vous souhaitez malgré tout lui faire profiter de votre lait maternel. Votre lait étant parfaitement adapté aux besoins de votre bébé, il l’aidera à se développer bien plus rapidement. Choisir le tire-lait lui permettra de rentrer probablement bien plus tôt de l’hôpital.
  • Lorsque vous êtes séparée de votre bébé  (reprise du travail, des cours…), le tire-lait est une bonne alternative à l’allaitement.

Tirer votre lait en dehors de l’allaitement lui permet de profiter des bienfaits de votre lait maternel. Cela vous évite également les dépenses liées à l’achat des préparations lactées pour nourrisson.

Problème de seins

  • Par exemple si vos seins deviennent trop pleins et trop tendus. Votre bébé aura ainsi du mal à s’y accrocher lors de l’allaitement. Tirer votre lait pendant quelques minutes vous permet d’assouplir vos seins suffisamment pour que votre bébé puisse bien prendre le sein.
  • Si vous avez les mamelons ombiliqués ou invaginés, votre bébé peut avoir du mal à s’accrocher et là encore, l’allaitement ne sera pas possible. Dans ce cas, l’utilisation d’un tire-lait pendant quelques minutes peut vous aider à faire ressortir vos mamelons. Votre bébé pourra ainsi s’accrocher plus facilement.

Le manque de lait

  • L’utilisation d’un tire-lait vous aide à stimuler et augmenter votre production de lait. Plus les seins sont drainés, plus ils fabriquent du lait. Evidemment je vous recommande de mettre votre bébé au sein le plus souvent possible, car l’allaitement reste idéal. Optez pour le tire-lait seulement lorsque bébé ne veut plus téter.

Pour en savoir plus sur la manière dont vos seins produisent du lait durant l’allaitement, cliquez ici.

Comment choisir mon tire-lait ?

Il existe aujourd’hui une variété importante de tire-lait. Mais avant de choisir le vôtre, il est important de valider les caractéristiques du tire-lait et vous assurer qu’il convient à vos besoins.

Pour un tirage occasionnel :
Si votre lactation est bien établie, tirer votre lait se fera de manière occasionnelle, notamment pour des petites sorties. Vous pouvez choisir le tire-lait « Élite », le tire-lait « Finesse », ou le tire-lait « Lactaline ». Vous pouvez choisir également un tire-lait manuel.

Pour un tirage régulier :
Votre lactation est bien en place et vous avez besoin de tirer votre lait de manière quotidienne. C’est le cas lorsque vous avez repris le travail, ou les cours, ou que vous vous absentez de façon régulière. Vous pouvez alors choisir  « Finesse », ou  « Lactaline ».

Pour remplacer bébé :
Votre lactation est bien en place, mais vous tirez votre lait de manière régulière, car votre bébé ne peut pas prendre le sein. Exemple : un bébé malade ou ré-hospitalisé,  un bébé qui rencontre aussi des difficultés pour s’attacher aux seins, un problème de langue, de palais. Vous avez donc besoin d’un tire-lait de manière quasi exclusive. Dans ce cas, vous pouvez choisir « Élite » ou « Platinum ».

Pour créer votre lactation et remplacer bébé :
Vous avez besoin d’établir votre lactation parce que votre bébé ne peut pas téter. Exemple : un bébé prématuré ou malade Dans ce cas, vous pouvez choisir « Platinum » ou « Élite ». Les tire-lait « Platinum » et « Élite » sont un excellent choix pour toutes les mamans. Ils sont particulièrement recommandés lorsque que le bébé ne peut pas venir au sein, ou ne peut pas téter.

Les caractéristiques du tire-lait que vous allez choisir

Elite et Platinum ont fait l’objet d’études,  il est prouvé que ces deux tire-lait permettent d’établir une lactation complète, efficacement et rapidement. Ces tire-lait sont généralement utilisés dans les centres de néonatalogie, et à la maternité pour donner aux mamans toutes leurs chances d’avoir une bonne montée de lait et un allaitement qui fonctionne dans le temps.

Ameda propose également des tire-lait plus petits et facilement transportables. Ils sont petits, légers et discrets. C’est un très bon choix pour les mamans qui s’absentent de longues heures. Par exemple lors de la reprise du travail, des journée de cours. Chaque fois que les mamans doivent remplacer plusieurs tétées.

Ces tire-lait s’utilisent en simple ou en double tirage. Ils ont les mêmes possibilités de réglage que les tire-lait « Élite » et « Platinum ».

Les autres caractéristiques

  • La durabilité

C’est important de prendre un tire-lait qui est robuste.

  • La possibilité de choisir une taille de téterelle adaptée à votre besoin

En effet, avec les tirages, et avec le temps, la taille des mamelons peut changer. Il est important de vérifier régulièrement la taille de vos mamelons pour pouvoir adapter, et changer la taille des téterelles en conséquence.

  • La possibilité de régler l’aspiration et la vitesse des cycles

Plus votre tire-lait est réglable, plus il vous permettra de le régler à vos besoins spécifiques. Et mieux vous pourrez régler votre tire-lait, plus votre lactation sera abondante, et se maintiendra dans le temps. Lorsque l’on peut régler indépendamment l’aspiration et la vitesse, on peut s’adapter précisément aux besoins de chaque maman. Tous les tire-lait Ameda sont multi-phases.

  • Les options d’alimentation

Lorsque votre tire-lait vous permet différentes modes d’alimentation électrique, vous pouvez tirer votre lait dans des endroits divers et variés. Les tire-lait « Lactaline », « Finesse » et « Elite »  fonctionnent sur secteur, sur pile, avec un adaptateur pour la voiture, ou le camping-car. Vous avez ainsi la possibilité de tirer, quelle que soit la situation (en camping, dans votre voiture, dans une pièce sans électricité, à la montagne, ou en extérieur…).

L’entretien de votre tire-lait est aussi un point à considérer. Plus l’entretien est facile, mieux c’est. Avec les tire-lait Ameda, vous n’avez pas besoin de nettoyer les tuyaux, ou de les sécher, ou de les remplacer.

Comment utiliser le tire-lait ?

Voici les étapes, faciles à suivre, pour tirer votre lait dans de bonnes conditions.

Choisissez la taille de la téterelle qui vous convient

La téterelle est la pièce qui est au-dessus du flacon, et qui est contre votre sein. Chaque maman a besoin d’une téterelle parfaitement à sa taille. Elle permet de tirer de manière confortable pour avoir une lactation abondante. Ce qui détermine la taille de la téterelle, c’est la largeur du petit tunnel.

Voici quelques images qui vous permettent de repérer l’endroit où votre mamelon rentre dans la téterelle, et la façon de bien choisir.

Bon ajustement :
Un ajustement est bon pendant le tirage lorsque votre mamelon se déplace et bouge librement dans le tunnel de la téterelle. Vous voyez un petit peu d’espace autour du mamelon, et un petit peu d’aréole qui rentre dans le tunnel de la téterelle.

Trop petit :
Une téterelle peut s’avérer trop petite. Dans ce cas, le mamelon frotte contre les bords du tunnel. Cela peut entraîner des blessures du mamelon, voire des crevasses.

Trop grand :
Une téterelle trop grande pendant le tirage fait qu’une grande partie de l’aréole est aspirée dans son tunnel. Là, c’est votre aréole qui va frotter contre le tunnel.

Lorsque la téterelle est trop grande ou trop petite, vous tirerez moins de lait. Pensez à vérifier régulièrement la taille votre téterelle. En moyenne, il est préférable de le vérifier toutes les quatre à six semaines. Ensuite, préparez-vous à tirer votre lait.

Se préparer à utiliser le tire-lait

Au début, l’utilisation d’un tire-lait peut sembler compliquée, voire difficile, et pas très confortable. Avec le temps, vous allez trouver votre routine, et cela deviendra plus facile, plus confortable, plus rapide.

  • La première chose à faire est de lire les instructions de votre tire-lait.
  • Lavez-vous toujours les mains avec de l’eau et du savon, avant de manipuler votre tire-lait. Si vous ne disposez pas d’eau et de savon, utilisez une solution hydro-alcoolique.
  • Ensuite, assemblez votre kit de tirage, ou  téterelle. Attachez votre kit de tirage à votre tire-lait. Ensuite, centrez bien votre mamelon dans le tunnel de la téterelle. Appuyez légèrement les téterelles contre vos seins pour qu’il y ait une étanchéité qui se crée entre votre sein et la téterelle.
  • Pour faire un tirage double, placez votre bras contre les deux téterelles. L’objectif est de les maintenir d’une seule main contre vos seins.

Mettez votre tire-lait en route. Pour mettre le mode « Lactaline » en route, tournez le bouton d’aspiration vers la droite. Pour mettre le mode « Finesse » en marche, tournez le bouton d’aspiration vers la droite. Pour faire fonctionner l’« Élite », tournez le bouton d’aspiration vers la droite. Pour le tire-lait « Platinum » enfin, appuyez sur le bouton de mise en marche.

Réglage de l’aspiration du tire-lait et des cycles de succion

L’aspiration de votre tire-lait doit toujours être au niveau le plus haut, confortable pour vous. Il ne sert à rien de mettre une aspiration trop forte. Si l’aspiration est trop forte, votre lait ne s’écoulera pas. Il faut que l’aspiration soit au niveau le plus confortable. Vous pouvez très légèrement augmenter l’aspiration lorsque votre lait commence à couler. Cependant, préférez toujours un réglage d’aspiration qui est confortable et agréable pour vous. Le tire-lait ne doit jamais vous faire mal. Votre corps ne libérera pas le lait si c’est inconfortable pour vous.

  • Réglage de la vitesse et des cycles

Au début, quand vous commencez votre session de tirage, réglez le bouton « Speed cycle » au plus rapide. Cela permet de libérer l’ocytocine et d’aller chercher le réflexe d’éjection du lait. Une fois que le lait commence à couler, vous pouvez ralentir les cycles. Mettez le bouton « Speed cycle » vers le milieu. Lorsque le débit de lait ralentit à nouveau, et que votre lait ne coule plus qu’en goutte à goutte, réaugmentez de nouveau la vitesse. Tournez de nouveau le bouton « Speed cycle » au maximum, afin d’aller chercher une nouvelle décharge d’ocytocine. Vous obtiendrez un nouveau réflexe d’éjection. Quand le lait coule à nouveau, ralentissez le bouton « Speed cycle » en le mettant vers le milieu.

Ce schéma « rapide » puis « lent » peut être répété plusieurs fois. Il vous permet un bon drainage de vos seins, et aide à reproduire le rythme normal du bébé. Votre bébé tète à certains moments plus vite pour déclencher votre réflexe d’éjection. Puis lorsque le lait commence à couler il tète plus lentement, car il draine le sein et avale le lait. Puis il tète à nouveau de façon plus rapide, pour aller chercher un nouveau réflexe d’éjection.

Comment stimuler le réflexe d’éjection avec le tire-lait ?

Le réflexe d’éjection est un processus par lequel une hormone appelée « ocytocine » va déclencher l’éjection du lait. Ce processus comprime les petites usines à lait. En contractant les petits canaux lactifères, il pousse le lait vers l’extérieur de vos seins. Certaines mamans ressentent des petits picotements, ou des petites tensions sur les seins pendant l’éjection du lait. D’autres mamans ne ressentent absolument rien.

Pendant un allaitement, la plupart des mamans ont 3 à 5 réflexes d’éjection, sans même le savoir. Votre objectif avec le tire-lait, c’est d’aller stimuler plusieurs réflexes d’éjection, pour bien drainer vos seins. Le réflexe d’éjection peut aussi être déclenché simplement en touchant le sein. Il se déclenche également en entendant un bébé pleurer, ou en pensant à votre bébé. Par contre, la douleur, le stress, la colère, la contrariété peuvent bloquer le réflexe d’éjection du lait.

Suggestions pour déclencher les réflexes d’éjection

Il faut que vos tirages soient très efficaces, et déclenchent plusieurs réflexes d’éjection. Vous pouvez utiliser les suggestions suivantes pendant vos tirages au tire-lait :

  • Fermez les yeux, détendez-vous. Imaginez votre bébé qui tète.
  • Regardez une photo de votre bébé.
  • Écoutez un enregistrement de votre bébé en train de babiller.
  • Si vous êtes séparés, vous pouvez aussi appeler la personne qui garde votre bébé.
  • Gardez de même avec vous un vêtement, une couverture, quelque chose qui a l’odeur de votre bébé.
  • Vous pouvez masser doucement vos seins, ou appliquer de la chaleur.
  • Préparez une boisson chaude, ou la boisson que vous préférez, pour vous aider à vous détendre.

L’une ou l’autre, ou plusieurs de ces suggestions peuvent vous aider. Testez-les, vous trouverez celle qui convient le mieux.

Si vous tirez avec un tire-lait manuel, vous pouvez faire la même chose, et reproduire les mêmes procédés. Commencez par des pressions rapides et légères, puis des pressions plus lentes et plus appuyées. Vous suivez le rythme de l’écoulement de votre lait, pour aller plus rapidement afin de déclencher un réflexe d’éjection. À l’inverse, faites des pressions plus lentes et plus appuyées lorsque vous voulez drainer votre sein.

Changez de sein tous les 5 à 7 minutes :

  • si vous n’utilisez par un tire-lait double,
  • lorsque vous ne faites pas un double tirage, et que vous ne tirez votre lait que d’un côté à la fois.

Prévoyez dans ce cas, une session de tirage de 20 à 30 minutes.